Archives de 26 février 2015

THETFORD. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a mandaté un comité pour qu’il analyse la réglementation en vigueur lors de
travaux effectués en présence d’amiante.
Ce comité réunira des représentants des employés et du secteur patronal. Ces derniers devront tenir compte de la réalité de la région de Thetford dans la mise en application des
normes afin que celles-ci soient plus adéquates.
La réglementation actuelle est dénoncée par les élus de la MRC des Appalaches et les différents intervenants du milieu économique, car elle entraîne des coûts supplémentaires importants lors des travaux de voirie à titre d’exemple. Plusieurs citoyens ont également dénoncé l’été dernier la présence de pancartes où l’on pouvait y lire «Danger – Amiante», ainsi que les différentes mesures de protection pour les travailleurs. Ceux-ci devaient entre autres porter des masques, des scaphandres et même prendre des douches.
Pour le maire MarcAlexandre Brousseau, l’ouverture démontrée par la CSST est une bonne nouvelle. «Nous sommes contents de savoir qu’ils ont fait ce premier pas. Nous considérons avoir en main toute l’argumentation qui démontre qu’il est possible de travailler correctement avec les résidus miniers qui contiennent du chrysotile», a-t-il partagé.

Il espère que les modifications apportées seront rapidement mises en place. «J’ignore à quelle vitesse les travaux du comité vont se faire. Nous souhaitons que ça aille vite, mais peu importe, nous chercherons à nous positionner pour que dès ce printemps nous puissions faire les travaux de façon correcte», a-t-il conclu.