Le saviez-vous?

Publié: 1 octobre 2013 par cattara dans Actualités

C’est arrivé un 1er octobre….


Une explosion aux usines de la Canadian Industries Limited (CIL), à McMasterville, fait huit morts et sept blessés, et cause pour 1,7 millions de dollars de dommages.

Des bâtiments entiers explosent sous le choc qui cause des dégâts matériels à quelques kilomètres à la ronde. Les pompiers doivent travailler de longues heures pour empêcher les flammes de créer une explosion en chaîne. Le produit qui serait à l’origine de la conflagration est connu sous le nom de PowerMax 500, un explosif qui a pourtant la réputation d’être «stable». La CIL interrompera sa production de PowerMax 500 pour le moment, mais elle continuera néanmoins à fabriquer d’autres types d’explosifs. Les syndicats ne tarderont pas à demander une enquête sur les conditions de travail prévalant à la CIL, dont les usines de McMasterville emploient environ 800 personnes.  (En référence: Le Devoir, 2 octobre 1975, p.1 et 6, 3 octobre 1975, p.1 et 6.)

ET….

Plus de 2 000 cultivateurs réunis en congrès à Québec décident de former l’Union catholique des cultivateurs (UCC), une association professionnelle dédiée à la défense de leurs intérêts communs.

J.-Noé Ponton joue un rôle important dans la mise sur pied de cette association dont la direction est assumée par Laurent Barré et l’agronome Firmin Létourneau. Parmi les thèmes abordés dans le programme adopté par l’UCC lors de son congrès de fondation on retrouve «enseignement agricole, crédit agricole, production et commerce des produits de la ferme, taxes, colonisation (etc.)». Reflet des changements observés dans la société québécoise et dans la situation des agriculteurs, l’UCC deviendra en 1972 l’Union des producteurs agricoles (UPA).

(En référence: Paul-André Linteau, René Durocher et Jean-Claude Robert, Histoire du Québec contemporain: de la Confédération à la crise (1867-1929), Montréal, Boréal Express, 1979, p.487-489.

En complément: Robert-Maurice Migner, Le monde agricole québécois et les premières années de l’Union catholique des cultivateurs (1918-1930), Montréal, Université de Montréal, 1975. Jean-Pierre Kesteman et al., Histoire du syndicalisme agricole au Québec : UCC-UPA, 1924-1984, Montréal, Boréal express, 1984, 327 p. Paul Bélec, Les organisations syndicales au Québec (L’Union catholique des cultivateurs – U.C.C.) , s.l., s.n., 1967, 228 p.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s